Protection de vos yeux

Comprendre la lumière bleue

Partager sur

Vous saviez déjà qu’il fallait se protéger des UV et porter des lunettes de soleil. Mais que faut-il penser de la lumière bleue ? Indispensable pour bien voir les couleurs et les contrastes, elle est principalement émise par le soleil. Nous y sommes donc exposés à l’extérieur, mais aussi de façon prolongée en intérieur, notamment avec les LED blanc froid des éclairages et des écrans (ordinateur, smartphone, tablette, etc.). Quel est son impact sur notre santé ? Et en particulier sur notre capital visuel ? Comment limiter ses effets nocifs tout en bénéficiant de ses bienfaits ?

 

QU'EST-CE QUE LA LUMIÈRE BLEUE ?

La lumière bleue est une partie de la lumière visible par nos yeux. Elle représente environ un tiers de la lumière visible qu'on reçoit et s’étend sur 120 nanomètres (nm) du spectre visible, entre 380 et 500 nm. Sa particularité est d'être la lumière la plus énergétique de la portion visible, notamment la lumière bleue jusqu’à 455 nm. Le fait d’être très énergétique la rend potentiellement dangereuse, même si la lumière bleue est tout de même moins énergétique que ne le sont les UV. C'est la lumière la plus énergétique que reçoit notre rétine, capitale pour créer le phénomène de vision. La lumière bleue a deux visages. Elle est composée de :

  • La lumière bleu-violet (entre 380 et 455 nm, principalement entre 415-455 nm) qui accélère le vieillissement de la rétine [1]).
  • La lumière bleu-turquoise (entre 455 et 495 nm), essentielle à l’organisme, qui contribue à la régulation de nos rythmes biologiques : cycle du sommeil et de l’éveil, effet positif sur le bien-être et l’humeur.
 

 

Quelle est son origine ? 

En extérieur, elle est émise par le soleil, qui est la source majeure d'émission de cette lumière bleue. En intérieur, on retrouve aussi de la lumière bleue dans les LED de nos éclairages domestiques et de nos écrans, mais les niveaux d’éclairement sont moindres.

La lumière bleue est-elle vraiment de couleur bleue ?

Toutes les lampes qui nous entourent contiennent du bleu, mais pas forcément dans les mêmes proportions : une lumière qui tend vers le jaune génère une ambiance chaude, avec peu de bleu. Inversement, une lumière qui est plutôt d’un blanc froid ou bleuté comporte effectivement beaucoup de bleu. Nos écrans par exemple sont plutôt des sources "blanc froid" avec une émission significative de lumière bleue.

 

QUEL EST L'IMPACT DE LA LUMIÈRE BLEUE SUR NOTRE SANTÉ ?

La lumière bleue accélère le vieillissement de la rétine [2]. Elle est un des facteurs de risque de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, également appelée DMLA [3], parmi d’autres facteurs dont le principal est l’âge, mais aussi des facteurs génétiques et environnementaux comme le tabac et l’alimentation. Plusieurs études épidémiologiques [4] ont suivi des milliers de patients pendant plusieurs années et ont montré une corrélation significative entre l'exposition cumulée à la lumière bleue solaire, que nous recevons tout au long de notre vie, et la DMLA.

Si la DMLA a plusieurs facteurs de risque, l’exposition à la lumière est un facteur sur lequel on peut agir sur la base du principe de précaution, en réduisant la quantité de lumière potentiellement nocive à laquelle nos yeux sont exposés, notamment grâce à des verres de lunettes non invasifs. 

Pourquoi protéger les yeux des enfants de la lumière bleue nocive ?

Notre vue évolue au fil des années. Avant 10 ans, le cristallin des enfants ne joue pas entièrement son rôle de filtre et laisse plus passer la lumière bleue nocive. Il est donc particulièrement important de protéger leurs yeux des rayonnements nocifs, à titre préventif. Les défenses antioxydantes des enfants sont par ailleurs moins importantes, les yeux n’étant pas matures. 

À noter que les verres Essilor filtrant la lumière bleue nocive [5] sont transparents (ils ne filtrent que partiellement, mais significativement, la lumière bleue nocive) avec une teinte neutre et filtrent sélectivement la lumière. Ils laissent passer uniquement la partie de la lumière indispensable au développement visuel des enfants.

Comment protéger ses yeux de la lumière bleue nocive ?

Près de 10 années de recherche ont permis à Essilor d’identifier par des études in vitro les longueurs d’ondes du spectre lumineux les plus nocives pour la rétine, plus précisément la rétine externe. L’idéal est donc de filtrer une partie du bleu-violet à son pic de toxicité [6] (entre 415 et 455 nm) tout en laissant passer la lumière bleu-turquoise, essentielle pour notre bien-être.

Pour préserver tout le reste de la lumière visible, conserver une bonne vision des couleurs, ne pas modifier nos cycles biologiques et favoriser un port des lunettes dans toutes les situations, il faut un verre clair et transparent avec la teinte la plus neutre possible.

Peut-on filtrer 100% de la lumière bleue ?

Il est tout à fait possible de filtrer 100% de la lumière bleue. En revanche, la seule solution pour filtrer 100% de la lumière bleue est un verre orange qui coupe 100% de cette lumière entre 380 et 500 nm. Comme il s’agit d’une très large bande dans le visible, un verre filtrant 100% de la lumière bleue aura une très forte teinte :

  • Cela enlève donc totalement la vision des bleus et la vision du monde devient orangée.
  • C’est un verre difficile à porter en permanence, notamment devant un écran et qui ne peut pas être utilisé au volant.
  • Cela signifie également que le bleu-turquoise est filtré, or le bleu-turquoise joue un rôle essentiel dans la régulation des rythmes biologiques.

La vision des couleurs est-elle altérée lorsqu'on filtre la lumière bleue ?

En filtrant 20% de la lumière bleu-violet, on filtre une portion très sélective de la lumière qui n’altère pas la vision des couleurs. L’œil est beaucoup plus sensible aux teintes vertes. À noter par ailleurs que la lumière bleu-violet n'est pas la zone dans laquelle l'œil est très sensible au niveau de la vision des couleurs ; contrairement au vert, par exemple.

 

LUNETTES FILTRANT LA LUMIÈRE BLEUE NOCIVE : COMMENT LES CHOISIR ET LES UTILISER ?

 

Quelles lunettes choisir pour filtrer la lumière bleue nocive ?

Vous l’aurez compris, l’idéal est de choisir des verres filtrant une partie de la lumière bleu-violet, et laissant passer la lumière bleu turquoise [7], tout en bénéficiant de la teinte la plus neutre possible. Aujourd’hui, les verres de lunettes sont des produits de haute technologie dont les caractéristiques vont au-delà de la correction de votre vue : ils protègent également vos yeux des rayonnements nocifs et améliorent votre qualité et confort de vision. Vos verres peuvent ainsi limiter l’inconfort lié à l’éblouissement, bénéficier d’un traitement pour être plus résistants face aux rayures, aux salissures ou encore réduire les gênes liées aux reflets. Il est important de prendre en compte tous ces critères lors du choix de vos lunettes filtrant la lumière bleue nocive.

Comment les solutions Essilor filtrent-elles la lumière bleue nocive ?

Nos différentes solutions optiques contribuent à vous protéger de la lumière bleue nocive tout en laissant passer le bleu turquoise, bénéfique pour votre santé :

  • Les matériaux Eye Protect System™ [8] intègrent des molécules au cœur du verre qui absorbent une partie de la lumière bleue nocive.
  • Le traitement Crizal® Prevencia [9] réfléchit la lumière bleue nocive en surface du verre.
  • La combinaison des matériaux filtrants avec le traitement Crizal® Prevencia™ renforcera votre protection [10].

Quand mettre des lunettes pour filtrer la lumière bleue nocive ?

La lumière du soleil étant la principale source de lumière bleue, nous y sommes à la fois exposés à l’extérieur et à l’intérieur en raison de notre utilisation grandissante des LED (éclairages domestiques, écrans numériques, etc.). Pensez aussi aux fenêtres qui laissent passer la lumière bleue. L’idéal est donc de porter des lunettes filtrant une partie de la lumière bleue nocive le plus souvent possible, pas uniquement devant les écrans. C’est une protection quotidienne, non invasive et sans le moindre effet secondaire.

 

EN PLUS DE PORTER DES LUNETTES, COMMENT RÉDUIRE L’EXPOSITION À LA LUMIÈRE BLEUE NOCIVE ?

 

Baisser la luminosité de son écran

Baisser la luminosité de l'écran va baisser la quantité de lumière qu'on reçoit et donc par conséquent réduire la quantité de lumière bleue reçue par nos yeux. C’est donc une excellente démarche, mais pour votre confort et votre performance visuelle, ne laissez pas votre écran à un niveau de luminosité basse toute la journée.

 

Les logiciels et applications dits “anti-lumière bleue” 

Les logiciels et applications qui adaptent la luminosité de l'écran au cours de votre journée baissent un peu la quantité de lumière bleue. Ils sont plutôt conçus pour limiter le bleu en soirée pour ne pas trop impacter nos rythmes biologiques. Cependant, le filtrage de ces applications et les longueurs d’ondes filtrées sont très variables. Le bleu turquoise est important le matin et en journée pour rester éveillé. En soirée en revanche, il faut le diminuer le plus possible pour activer notre hormone du sommeil afin d’envoyer le signal au cerveau qu’il est temps de s’endormir. La plupart des logiciels et applications “anti-lumière bleue” s’activent plutôt en soirée pour favoriser le sommeil. 

Pour toutes autres questions, n’hésitez pas à demander conseil à un de nos opticiens partenaires. Il saura vous conseiller des lunettes qui vous protégeront de la lumière bleue nocive, adaptées à votre correction et à vos habitudes.

 

[1] La lumière bleue nocive induit du stress oxydant et limite les défenses antioxydantes. Cette lumière contribue donc à accélérer le vieillissement rétinien : Marie et al., Cell Death and Disease, 2018 / Arnault, Barrau et al., PlosOne, 2013. [2] La lumière bleue nocive induit du stress oxydant et limite les défenses antioxydantes. Cette lumière contribue donc à accélérer le vieillissement rétinien : Marie et al., Cell Death and Disease, 2018 / Arnault, Barrau et al., PlosOne, 2013. [3] 3 Sui et al., 2012. Is sunlight exposure a risk factor for age-related macular degeneration? A systematic review and meta-analysis. Sunlight and the 10-year incidence of age-related maculopathy: The Beaver Dam Eye Study. Arch. Ophthalmol., 122, 750-757. New discoveries and therapies in retinal phototoxicity, Serge Picaud et Emilie Arnault, Points de Vue N°68, Spring 2013. [4] Fletcher et al., 2008 ; Cruickshanks et al., 2001 ; Taylor et al., 1992 ; Sui et al., 2013 ; Klein et al., 1998 ; Pollack et al., 1996 ; Klein et al., 2002 ; Cruickshanks et al.; 1993. [5] Les verres Essilor coupent au moins 20% de lumière bleue nocive et réduisent la mortalité des cellules rétiennes de 25% (test in vitro). [6] Le pic de toxicité de la lumière bleu-violet entre 415 et 455 nm est à son pic de toxicité pour la rétine externe : Arnault, Barrau et al., PlosOne, 2013. [7] Efficacité des traitements photo-sélectifs pour protéger contre la phototoxicité de la lumière bleue nocive : Barrau et al ARVO 2018_in vitro PP of blue-filtering lenses_final. [8] Eye Protect System coupe au moins 20% de la lumière bleue nocive entre 380 et 455 nanomètres. [9] Crizal Prevencia coupe au moins 20% de la lumière bleue nocive entre 380 et 455 nanomètres. [10] Les combinaisons « Eye Protect System + Crizal Prevencia » ou « Transitions + Crizal Prevencia » filtrent au moins 35 % de lumière bleue nocive entre 380-455nm.

Cela pourrait vous intéresser !

Gênes visuelles

Comprendre la fatigue visuelle

Selon les estimations, jusqu'à 80 % de la population des pays industrialisés souffrent de fatigue des yeux lorsqu'ils sont sur un ordinateur. La raison ? Lorsqu'ils contemplent longueument, les yeux doivent se concentrer et regardent sans arrêt dans des directions différentes.

Différents types de verres

Verres unifocaux

Les verres unifocaux corrigent les troubles de la vision comme la myopie ou l'hypermétropie avec une puissance de correction égale sur toute la surface du verre.

Protection de vos yeux

Comprendre les UV

Vos yeux sont précieux, mais ils sont aussi fragiles. La lumière assure un rôle très important et bénéfique dans votre vie. Si elle est indispensable à l'organisme, certaines de ses composantes peuvent néanmoins altérer votre capital vue.