Les gênes visuelles

Photosensibilité (Photophobie)

Partager sur

Les personnes photosensibles ont de vives réactions à la lumière du soleil, aux lampadaires et à toutes les autres sources artificielles de lumière, et même à ses reflets. Il existe de nombreuses origines possibles à ce trouble : chaque œil est unique et réagit différemment à la lumière. Les verres affinés peuvent protéger vos yeux des reflets gênants. En outre, il existe des verres avec des filtres spéciaux et une protection intégrée contre la lumière nocive. Ils s'adaptent aux besoins spécifiques de la personne qui les porte, qui peut choisir entre la variante à teinte variable ou les lunettes de soleil. Si vous souffrez de photosensibilité et des conséquences qu'elle implique, demandez conseil à votre opticien.

QU'EST-CE QUE LA PHOTOSENSIBILITÉ ?

La photosensibilité, également appelée photophobie par les experts, peut se manifester de différentes façons : certaines personnes ne supportent pas la lumière très claire du soleil, tandis que d'autres n'aiment pas les lumières plus basses, comme celle des ampoules. La gêne est plus ou moins importante, selon la gravité de la sensibilité. Elle peut aller jusqu'à provoquer des douleurs oculaires, par exemple. La photosensibilité concerne plus souvent les personnes aux yeux clairs.

SIGNES AVANT-COUREURS ET SYMPTÔMES

Ces symptômes peuvent indiquer que vous souffrez de photosensibilité :

  • vous présentez un strabisme ;
  • vous ressentez le besoin de fermer les yeux ;
  • vous avez des maux de tête ;
  • vous êtes mal à l'aise lorsqu'il y a de la lumière ;
  • vous souffrez de fortes douleurs oculaires, même à l'intérieur ;
  • vos yeux sont rouges ;
  • votre vision est floue.

Si ces symptômes ne s'arrangent pas d'eux-même rapidement, consultez un ophtalmologue pour qu'il diagnostique une éventuelle photosensibilité.

QU'EST-CE QUI CAUSE LA PHOTOSENSIBILITÉ ?

Les personnes photosensibles peuvent être gênées par différentes sources lumineuses, comme :

  • la lumière du soleil ;
  • les surfaces réfléchissantes, dans la rue ou sur les fenêtres ;
  • les reflets sur l'eau, le sable ou la neige ;
  • les lumières artificielles comme les néons, les LED ou les ampoules.

Les origines sont également nombreuses : la photosensibilité peut être le signe d'une maladie, par exemple, comme :

  • la migraine ;
  • une inflammation oculaire interne (inflammation aiguë de l'iris ou de l'uvée) ;
  • une méningite ;
  • une abrasion de la cornée ;
  • un glaucome ;
  • une conjonctivite ;
  • un décollement de la rétine.

Certaines de ces maladies sont graves, c'est pourquoi il est primordial de consulter un médecin dès que vous ressentez une sensibilité à la lumière. La photosensibilité peut également être provoquée par des douleurs oculaires ou par une mauvaise réaction au port de lentilles de contact. De même, une
sensibilité générale, ou l'âge, peuvent être des facteurs de la photophobie. Il est donc d'autant plus important de consulter un ophtalmologue ou un opticien afin qu'il détermine l'origine de la sensibilité.

FONCTIONNEMENT DE L'ŒIL

L'œil est composé de plusieurs parties qui travaillent ensemble pour que notre vision soit bonne :

  • La cornée et le cristallin, qui se trouvent à l'avant de l'œil, ont la même fonction que la lentille d'une caméra : ils focalisent la lumière sur la rétine.
  • La rétine est composée de cellules photosensibles et se trouve à l'arrière de l'œil. Elle capte la lumière et les couleurs et les transforme en impulsions électriques.
  • Le nerf optique se trouve derrière l'œil. Il envoie ces impulsions électriques au cerveau.

Si ces composants se dérèglent, cela peut conduire à des problèmes quant à la quantité et à la qualité de la lumière captée par l'œil.

COMMENT LA PHOTOSENSIBILITÉ EST-ELLE DIAGNOSTIQUÉE ?

Si vous êtes sensible à la lumière, vous devez consulter un médecin ou un ophtalmologue. Ce dernier vous posera des questions pour déterminer une éventuelle hérédité et pour en savoir plus sur votre style de vie, votre santé, votre vision, les médicaments que vous prenez et vos symptômes spécifiques. Cela l'aidera à déterminer le type d'examen auquel il devra procéder, par exemple une ophtalmoscopie, au cours de laquelle il éclaire la pupille et l'intérieur de l'œil. Il pourra également tester votre acuité visuelle, avec le fameux tableau de Snellen, et ses lignes de caractères de plus en plus petits.

VERRES À UTILISER EN CAS DE PHOTOSENSIBILITÉ

Les personnes photosensibles peuvent tout-à-fait se protéger de l'excédant de lumière avec des verres, comme :

  • des verres spécifiquement affinés et antireflet, qui réduisent l'entrée de lumière dans l'œil et les reflets sur les surfaces telles que l'eau, la neige ou le sable ;
  • des verres avec protection contre les rayons UV agressifs du soleil et la lumière bleu-violet nocive qui émane des écrans numériques ;
  • des verres polarisés, qui réduisent considérablement les reflets, surtout ceux de la lumière claire du soleil ;
  • des verres qui protègent des rayons UV et dans un ton qui bloque certaines longueurs d'onde de la lumière afin qu'elles n'arrivent pas dans les yeux.

Demandez à votre ophtalmologue ou votre opticien quels verres sont les plus adaptés pour vous.